Fév 21

Assemblée générale de la FFMC91 « Le rapport d’activités 2017 »

A tous les adhérents FFMC91, si vous désirez obtenir le rapport d’activités 2017; laissez vos coordonnées mail et n° d’adhérents sur notre boite: contact@ffmc91.fr   nous vous enverrons ledit rapport.

 

 

 

 

 

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.ffmc91.fr/2017/02/21/assemblee-generale-de-la-ffmc91/

Fév 21

/ mutuelledesmotards.fr FAIT PEAU NEUVE /

Bonjour à toutes et à tous Nous avons le plaisir de vous informer de la sortie de notre nouveau site Internet ! Plus moderne, plus graphique, il a été conçu pour répondre au mieux aux attentes des internautes en recherche d’information sur la Mutuelle et son environnement : tarifs, devis, conseils, événements motards, Mouvement FFMC, partenaires… Lire la suite…

mutuelle des motards

INFOS-MUTUELLE-site et mag

Lien Permanent pour cet article : http://www.ffmc91.fr/2017/02/21/mutuelledesmotards-fr-fait-peau-neuve/

Fév 10

Les Sociétaires de la mutuelle des motards seront adhérents FFMC s’ils…

Dès avril 2017, les nouveaux sociétaires de la Mutuelle des Motards pourront, s’ils le souhaitent, devenir membres de droit de la Fédération Française des Motards en Colère.

 

Extrait: Qui peut aspirer à ce statut et comment cela va-t-il se passer? Tout nouveau sociétaire se verra proposer dès janvier 2017, lors de la souscription de son contrat d’assurance, la possibilité de devenir membre de droit de la FFMC gratuitement pour une année.

Est-ce obligatoire ? Surtout pas. Cette proposition est avant tout une invitation conviviale, et gratuite, à venir nous rencontrer. Et d’autant moins obligatoire que ce type de démarche requiert le consentement préalable du sociétaire.

Si je suis déjà sociétaire ? Je peux alors me rapprocher d’un délégué bénévole de la Mutuelle des Motards, qui pourra me faire découvrir une action de l’antenne locale ou de l’équipe des salariés de la mutuelle que j’ai pu rencontrer dans le cadre de la gestion de mon contrat , et qui saura m’orienter pour que je puisse trouver l’antenne FFMC la plus proche de chez moi. Et les activités des antennes FFMC sont ouvertes à tous, que l’on soit adhérent ou pas. Il y a une antenne dans quasiment tous les départements et il suffit d’entrer en contact pour participer aux balades, aux réunions d’information, à toutes les autres activités programmées tout au long de l’année, sans oublier les actions à caractère plus revendicatif.

 

 

 

 

Ces membres de droit auront-ils des obligations vis-à-vis de la FFMC ? Aucune. C’est une proposition qui leur est faite de prendre une place active dans la défense de la pratique du deux et trois-roues à moteur. À un moment comme celui-ci, où nous sommes plus que jamais dans le collimateur des pouvoirs publics, se donner les moyens de grossir les rangs est tout sauf anodin. C’est pourquoi notre première ambition est qu’ils aient envie de devenir adhérents à part entière le plus vite possible. Ils pourront ainsi prendre activement part à la vie de l’association, en ayant notamment le droit de vote lors des assemblées décisionnaires. Lire la suite…

mutuelle des motards

commuters-mutuelle des motards

Rencontrer votre délégué

Pour adhérer à la FFMC

Abonnement motomagazine spécial adhérents FFMC

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.ffmc91.fr/2017/02/10/les-societaires-de-la-mutuelle-des-motards-seront-adherents-ffmc/

Jan 20

La FFMC appelle au boycott de la vignette Crit’Air

AfficheVignetteMouton - bandeau mouvementTrente-sept après sa création, quand elle appelait à boycotter une vignette fiscale à l’époque de Giscard d’Estaing, la Fédération française des motards en colère appelle à boycotter les vignettes Crit’Air de madame Royal.
L’appel est lancé aux usagers en deux-roues motorisés, aux automobilistes, à nos adhérents, à nos sympathisants et plus généralement à tous les usagers de la route lassés d’être traités comme les boucs émissaires des gabegies de nos dirigeants gouvernementaux pas du tout responsables.
Voilà trois décennies que nos dirigeants de tous bords ont poussé à la diésélisation du parc auto, encouragé la SNCF a abandonner son réseau ferré de proximité, à favoriser le fret routier, à déréguler tous les modes de transport, fait fermer des services publics de proximité désormais regroupés en ville (maternités, bureaux de poste, écoles, tribunaux, gendarmeries…), accordé des visas d’exploitations à des usines d’élevages intensifs (comme la « ferme des 1000 vaches »), à des hypermarchés, bref à porter atteinte à la Nature et à tout faire pour que l’usage d’un véhicule à moteur soit indispensable et maintenant, le gouvernement impose une vignette discriminante qui dira qui peut circuler et qui doit rester dans son ghetto.
C’est tout simplement inacceptable et il est temps que les gens se remettent à réfléchir au-delà des slogans des marchands d’apocalypse qu’on nous rabâche à longueur de journées dans les journaux télévisés. Ca fait d’ailleurs des semaines que les médias répètent à tort que cette vignette était obligatoire alors qu’on nous annonce qu’elle ne le serait vraiment qu’à partir d’aujourd’hui… et encore, pas tout-à-fait selon les cas (pas le week-end, pas pour les véhicules de +20 ans déjà interdits dans les zones à circulation restreintes, pas pour les véhicules en stationnement…). De plus, elle n’est disponible que par Internet… et avoir un compte Internet n’est pas encore obligatoire.
En appelant à refuser d’acheter et d’arborer cette vignette qui ne résoudra pas les problèmes de pollution, les Motards en colère refusent de se soumettre à cette nouvelle restriction et ce d’autant plus que l’usage des deux-roues motorisés (2RM, dont aucun ne fonctionne au gasoil) contribue au désengorgement du trafic routier dans les agglomérations et qu’ils en améliorent la fluidité.
Les deux-roues motorisés sont une solution pour peu de pollution
Un 2RM avec son conducteur seul, c’est déjà un véhicule utilisé à 50% de sa capacité contre la plupart des voitures de cinq places occupées par une seule personne et qui encombrent pourtant autant que quatre motos. Et ce avec deux, voire trois fois moins de carburant pour une moto de cylindrée moyenne. Plutôt que d’interdire ou de restreindre l’usage des 2RM en ville, il vaudrait mieux accélérer leur évolution vers des motorisations encore plus économes en carburant tout en contenant davantage leurs émissions d’échappement. C’est possible et facile à faire, avec un gros potentiel d’évolution dans les moyennes cylindrées… une telle démarche serait vraiment du développement durable !
En attendant, la FFMC appellent les insoumis à cette nouvelle règle à boycotter la vignette Crit’Air, à éviter autant que possible la surveillance des agents de la force publique qui ont bien d’autres soucis et à contester systématiquement devant les tribunaux les verbalisations que cette nouvelle réglementation arbitraire va entrainer en transformant des gens jusqu’ici en règle en illégaux.

Lien Permanent pour cet article : http://www.ffmc91.fr/2017/01/20/__trashed-2/

Jan 13

Interdictions à Paris : 400 motards de Vincennes à la mairie de Paris

Interdictions à Paris : 400 motards de Vincennes à la mairie de Paris
Près de 400 motards ont répondu à l’appel de l’antenne de Paris Petite Couronne (PPC) et les antennes Franciliennes, qui organisait le 16 janvier une manifestation entre l’esplanade du Château de Vincennes et l’Hôtel de ville de Paris pour protester contre la Zone à Circulation Restreinte (ZCR) parisienne, interdisant l’accès de la capitale de 8h à 20h en semaine pour les 2-roues motorisées d’avant juin 2000.

Le coordinateur de l’antenne PPC, Jean-Marc Belotti pointe du doigt les incohérences de cette ZCR : « Selon les spécialistes, la pollution dont souffriraient les Parisiens serait principalement due aux particules fines émises par les véhicules diesels. Or, les 2RM fonctionnent quasiment tous à l’essence. Ils sont également un réel atout en termes de mobilité et bon nombre de villes européennes ne l’incluent pas dans les interdictions de circulation destinées à réduire les émissions polluantes ». De plus, « l’empreinte écologique de la moto ou du scooter, tant à la construction qu’à la destruction, est bien moindre que celle d’une voiture ». Jean-Marc Belotti rappelle les annonces de la mairie en 2015 : « nul n’est à l’abri de cette mesure discriminatoire et évolutive ; en 2020, tous les véhicules d’avant 2015 seront interdits à leur tour. Une incohérence au regard de l’obsolescence programmée. Les écologistes, qui la dénoncent par ailleurs, se contredisent en s’apprêtant à bannir des véhicules de 5 ans en parfait état de fonctionnement ».

La Fédération française des motards en colère demande à la Mairie de Paris de reconnaître les 2RM comme une alternative aux bouchons franciliens, et de les autoriser à circuler dans la capitale. Au terme de la manifestation du lundi 16 janvier, devant l’Hôtel de ville de Paris, aucune rencontre n’a été possible avec les élus de la capitale. Les motards sont alors descendus sur les quais du métro, pour constater que la rame serait saturée si elle avait à tous les accueillir.

La FFMC PPC promet d’autres mobilisations jusqu’à ce que la maire ou son adjoint se prêtent à l’écoute des motards.

Vidéo Motomag de la manif

LUNDI 16 janvier à 14h : MANIFESTATION contre l’interdiction des 2RM dans Paris ! 

affiche-manif-ffmc-zcr-lundi-16-janvier-2017A partir du lundi 16 janvier 2017, toutes les voitures mises en circulation avant 1997 et tous les 2 roues motorisés (« 2RM ») mis en circulation avant 1999, seront interdits de circulation dans Paris. La pollution aux particules fines, est due au diésel. Or, un 2 roues motorisé, fonctionne essentiellement à l’essence et n’émet pas de particules fines. Sa faible consommation et sa fluidité, sont une plus-value dans le trafic urbain. Son taux d’occupation, est de 50% avec son conducteur et de 100% avec un passager. Son impact écologique tant à la construction qu’à la destruction, sont bien moindres que celui d’une voiture …
Cette interdiction est évolutive et en 2020, toutes les voitures et les 2 roues motorisés d’avant 2015, seront interdits à leur tour.

RENDEZ-VOUS LUNDI 16 JANVIER 2017

14H00 ESPLANADE DU CHÂTEAU DE VINCENNES

Pour la prise en compte des 2-roues motorisés comme solution à la congestion urbaine et à la pollution,

VENEZ NOMBREUX !!!

 

Affiche de la manifestation du 16 janvier 2017 (format A4)
Téléchargez l’affiche de la manifestation, déposez-la chez vos concessionnaires, accessoiristes, rendez-vous motards…
Affiche manif FFMC PPC ZCR 2017-01-12.pd
Document Adobe Acrobat 334.3 KB
Télécharger: ICI

Affiche de la manifestation du 16 janvier 2016 (format A5)
Téléchargez ces 2 affiches de la manifestation au format A5 pour les déposer sur les motos, scooters, etc.
Affiche A5x2 manif FFMC PPC ZCR 2017-01-
Document Adobe Acrobat 601.0 KB
Télécharger: ICI

 

memo-manifestant-ffmcConseils pour une manifestation sans stress…
Copie cette image sur ton smartphone, transmets-la à tes copains ou voisins durant la manifestation…
Ces quelques règles permettent au service d’ordre de la FFMC d’assurer ta sécurité.

Lien Permanent pour cet article : http://www.ffmc91.fr/2017/01/13/lundi-16-janvier-a-14h-manifestation-contre-linterdiction-des-2rm-dans-paris/

Jan 06

Report du contrôle technique moto et scooter !

non-au-contrôle-technique-des-motos-et-cyclomoteurs-avec-la-ffmc

Attention, reporté ne signifie pas que le contrôle technique 2-roues soit définitivement éradiqué : la directive européenne 2014/45/UE exige de tous les États membres de mettre en place un Contrôle Technique 2-roues en 2022 s’ils n’arrivent pas à prouver qu’ils ont mené des actions de sécurité routière ayant permis de faire baisser sensiblement les accidents dans cette catégorie de véhicules.
Mais au moins, pour la seconde fois en cinq ans, la FFMC et les motards, par leur capacité de mobilisation, sont parvenus à repousser l’idée qu’un contrôle technique périodique devienne obligatoire.
Pour plus d’information clic sur l’image

Lien Permanent pour cet article : http://www.ffmc91.fr/2017/01/06/report-du-controle-technique-moto-et-scooter/

Déc 21

La FFMC interpelle le nouveau ministre de l’Intérieur pour dénoncer la surenchère réglementaire de la Sécurité routière.

Gants obligatoires : lettre ouverte au Ministre de l’Intérieur
France Wolf, la coordinatrice nationale de la FFMC interpelle Bruno Le Roux, le Ministre de l’Intérieur, dans une lettre ouverte.

Extraits…
« Monsieur le Ministre de l’Intérieur, depuis le 20 novembre 2016, la Direction de la sécurité et de la circulation routières (DSCR) impose à tous les utilisateurs (conducteurs et passagers) de véhicules à deux ou trois roues motorisés de porter des gants de protection « homologués »…

bruno-leroux12532_normal

Vu que le prix de l’amende correspond au prix moyen d’une paire de gants de moto, pourquoi ne pas permettre aux imprudents qui roulent sans gants, de suspendre le paiement de l’amende le temps de justifier l’achat de cet équipement ?…

Les textes précisent donc que les gants doivent être des « équipements de protection individuelle » (EPI), mais pas « EPI moto », pas plus que le décret ne précise la mention « CE »…

epi2
Les gants « homologués » sous la norme relative à la directive CE sont des EPI, mais ils ne portent pas le logo [« moto »] de la norme EN relative aux gants « moto ». C’est compliqué, n’est-ce pas? Et il est demandé aux usagers de respecter cette réglementation incompréhensible.

Il est demandé aux agents verbalisateurs de contrôler la présence d’une étiquette de conformité sur les gants censée se référer à une « norme » qui n’est pas mentionnée dans le décret, alors que ce décret qui impose le port des gants « conformes à la réglementation relative aux EPI » n’indique nulle part que l’étiquette de certification doit figurer sur le produit.

Les inspecteurs du permis de conduire (qui sont des prescripteurs de la sécurité routière) exigent que l’étiquette CE + le logotype « moto » soit présent dans les gants du candidat. Or, si l’étiquette CE prouvant que le produit a été « certifié » (ce qui ne veut pas dire qu’il a été testé) est devenue obligatoire depuis l’obligation du 20 novembre du port des gants dits « homologués », le logotype « moto » qui garantit juste le respect d’une norme de fabrication ne l’est pas.

Résultat, les usagers (mêmes bien équipés) ne savent plus si ils sont en règle ou pas, les vendeurs et fabricants de ces équipements n’en savent pas davantage, en plus de se trouver avec des stocks de gants homologués CE (donc conformes à la législation) qui deviennent invendables en l’absence du logotype « moto » à cause de la communication de la DSCR.

Les agents des forces de l’ordre risquent de commettre des verbalisations abusives.

Cette réglementation du port des gants nous a été imposée sans concertation.

0-france-wolf-ffmcCette affaire est symptomatique des méthodes de la DSCR qui, comme toujours, réduit le bon sens à une surenchère réglementaire permanente.

Monsieur le ministre de l’Intérieur, si vous pouviez veiller à ce que la Direction de la sécurité routière arrête de compliquer la vie de milliers d’usagers et de transformer des gens en règle en hors-la-loi, nous vous en serions très reconnaissants.

France Wolf,
coordinatrice du bureau national de la
Fédération française des motards en colère.

« Sécurité routière, lettre ouverte à Monsieur le ministre de l’Intérieur sur la question du port des gants obligatoires à moto »
Texte intégral: Lettre au Ministre de l’intérieur Bruno Leroux

Article FFMC

Article motomag.com
Gants obligatoires : le DISR défend son décret
Suite au communiqué de presse que le bureau national de la FFMC a publié le 7 décembre 2016 conjointement avec la Fédération française de motocyclisme (cf. ci-dessus), Emmanuel Barbe, Délégué Interministériel à la Sécurité Routière (« DISR ») exige un droit de réponse.
Extrait : « Des premiers retours de terrain que nous avons pu constater auprès des commerçants, les ventes de gants de motocyclisme certifiés CE ont plus que doublé en l’espace d’un mois, ce qui prouve tout le bien fondé de cette mesure. Sans cette obligation, plusieurs dizaines de milliers d’usagers de 2RM se seraient trouvés sans protection ou mal protégés.
Et cela, peu importe la région, la météo ou la culture locale. Le goudron est aussi râpeux à Lille qu’à Marseille.
Ceux qui, grâce à cette mesure, pourront s’épargner séquelles, handicaps, greffes de peau, longs arrêts de travail, ne tarderont pas à remercier l’Etat d’avoir fait, une nouvelle fois, preuve de bon sens pour sécuriser la pratique du 2RM ».

Réponse du bureau national de la FFMC
« Nous n’avons diffusé aucune information erronée ni diffamé monsieur Barbe. Dans notre communiqué de presse, la FFMC n’a fait que ce qu’elle fait depuis 37 années d’existence : défendre la pratique de la moto et exercer son droit à ne pas approuver les décisions gouvernementales qui nous concernent quand nous considérons qu’elles sont inadaptées.
En l’occurrence (et nous le répétons à nouveau puisque monsieur Barbe semble ne pas l’avoir compris), nous ne remettons pas en cause l’idée de porter des gants pour circuler au guidon d’un deux-roues motorisés, nous contestons le décret du 20 septembre dernier qui rend le port de gants « homologués » obligatoire et qui procède donc à la création d’une nouvelle infraction au Code de la route pouvant se traduire par un retrait de point, alors que ne pas porter de gants ne porte atteinte à personne d’autre que l’usager incriminé et que l’obligation d’en porter ne fera pas bouger une ligne sur les bilans annuels de la sécurité routière.

Quelle que soit la réaffirmation du délégué interministériel dans ses croyances en une vision répressive de la sécurité routière qui n’est pas et qui ne sera jamais la nôtre, ce droit de réponse sur notre site, nous lui accordons bien volontiers tant il illustre (hélas) le dialogue de sourds auquel monsieur Barbe nous confine depuis sa nomination à la circulation en avril 2015.
Il nous permet également de réaffirmer notre position en faveur d’une prise en compte des enjeux de sécurité routière par le prisme de la pédagogie, de l’information sincère et distanciée des pressions politiques et commerciales et surtout de la libre acceptation par les intéressés des enjeux qui les engagent.
C’est ce qui fonde les raisons d’exister de la FFMC et en nous jetant le gant par cette demande d’un droit de réponse, monsieur Barbe nous conforte dans nos arguments tout en nous donnant le plaisir et la légitimité de les exprimer encore et toujours.
Rien que pour cela, qu’il en soit remercié ».

Lien Permanent pour cet article : http://www.ffmc91.fr/2016/12/21/la-ffmc-interpelle-le-nouveau-ministre-de-linterieur-pour-denoncer-la-surenchere-reglementaire-de-la-securite-routiere/

Déc 16

Plus nombreux, PLUS FORTS !

2015_05_banniere_droite_adh-14338

Clic sur l’image pour adhérer en ligne

Télécharge le bulletin d’adhésion 2017: ICI

Abonnement motomagazine spécial adhérents FFMC

Sociétaires de l’amdm/membres de droit FFMC, n’attendez pas la fin de votre adhésion FFMC nationale,

ADHERER à votre antenne départementale

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

image CTRM FFMC91

CLIC SUR L’IMAGE

AIDE AUX MOTARDS

Lien Permanent pour cet article : http://www.ffmc91.fr/2016/12/16/2009/

Déc 16

Répression un jour, répression toujours !

Une nouvelle plaque d’immatriculation… pour mieux vous voir mon enfant !
Le ministère de l’Intérieur a publié le 6 décembre 2016 un arrêté ayant pour objet « d’uniformiser les dimensions des plaques d’immatriculation des véhicules à moteur à deux ou trois roues et quadricycles à moteur non carrossés ». Le format standard de la plaque d’immatriculation de tout deux-roues motorisé en France devient donc : 210 x 130 mm (celui qui prévaut déjà sur les véhicules immatriculés depuis le 1er juillet 2015).

Ce qui est nouveau, c’est l’effet de rétroactivité : à partir du 1er juillet 2017, tous les deux-roues (motos, scooters et cyclomoteurs anciens, y compris ceux immatriculés avant juillet 2015) devront porter une plaque au format de 210 x 130 mm. Ceux dont la plaque n’est pas au format standard ont donc six mois pour acheter une plaque aux bonnes dimensions.

image-plqLa « Sécurité routière » ne se cache même plus pour expliquer cette décision : « L’uniformisation des plaques d’immatriculation va simplifier le contrôle des forces de l’ordre et permettra l’égalité de traitement des usagers vis-à-vis des radars, explique-t-elle.

Selon l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), les usagers de 2RM circulent en moyenne plus vite que les automobilistes : +10 km/h ».
rubon330-15d66

 

Comme annoncé en octobre 2015, le gouvernement interdit les plaques d’immatriculation des deux-roues motorisés qui ne mesurent pas 210 X 130 mm. Les usagers ont jusqu’au 1er juillet 2017 pour se conformer à ce nouveau diktat de la Sécurité routière.
Dans sa communication (ainsi que dans le décret du 6 décembre 2016 qui va avec), la Direction de la sécurité et de la circulation routières (DSCR) dit que cette réglementation « vise à protéger les usagers les plus vulnérables en généralisant l’ensemble du parc des véhicules à moteur à deux et trois roues et quadricycles à moteur non carrossés en généralisant le format unique de 210 X 130 mm des plaques d’immatriculation… »
C’est fort non ? Nous sommes administrés par un état qui laisse les routes publiques se dégrader, qui a éteint l’éclairage public des voies express périurbaines sur lesquelles nous sommes plongés dans le noir tous les soirs d’octobre à mars, qui laisse les sociétés d’autoroutes s’engraisser sur le dos des usagers, un état qui créé une ségrégation sociale et spatiale en interdisant aux vieux véhicules de rouler en semaine en ville, une administration publique qui a rendu incompréhensible la question de l’homologation des gants de motos tout en obligeant les usagers à ne plus porter que ça…
…et leur nouvelle trouvaille pour « protéger les usagers en 2RM », c’est d’avoir une plaque d’immatriculation à la taille idéale pour être bien lue par les radars automatiques. Et après, il vont venir nous parler de « prévention » !
Monsieur le ministre de l’Intérieur, quand 65 millions de français seront tous devenus des hors-la-loi, on fera quoi ?

La mutuelle des motards: Plaque d’immatriculation : encore du changement

Motomag.com: Plaque d’immatriculation standard pour toutes les motos !

Rappel : la plaque « SIV » obligatoire en 2021
À propos d’immatriculation, un arrêté du 9 février 2009 prévoit que tous les véhicules, quel que soit leur type, soient immatriculés dans le système d’immatriculation des véhicules SIV – avec 2 lettres, 3 chiffres, 2 lettres (ex. : AM-961-AJ) – contrairement aux anciens formats qui comportaient le numéro département (ex. : 961 AM 75) ; ce changement de numéro d’immatriculation doit être accompli avant le 31 décembre 2020. La démarche s’effectue en préfecture. Et bien sur à vos frais!

plaques-immatriculation_taille_reelle-61e42

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.ffmc91.fr/2016/12/16/repression-un-jour-repression-toujours/

Déc 07

Durant les pics de pollution, la moto est une solution !

imageppcZCRLa circulation « alternée » lors des pics de pollution est une mesure arbitraire qui ne tient pas compte des spécificités de circulation des 2RM et qui ne distingue pas les motorisations. La FFMC rappelle qu’aucun 2RM ne roule au gasoil, qu’ils n’émettent pas de particules fines et que ce mode de transport économique est reconnu par l’Union Européenne comme un élément favorable à la fluidité du trafic routier. Il est donc aberrant de les soumettre à la circulation alternée.

Avec la situation anticyclonique et les basses températures, l’alerte aux polluants par les micro-particules est lancée en Île-de-France, dans les vallées du Rhône et des Alpes, en Alsace, bref partout où il y a de l’activité industrielle et humaine en besoin de déplacement et de chauffage, les usagers ayant la mauvaise idée de se chauffer en pleine saison froide.
A nouveau, ce sont les usagers de la route qui servent de variable d’ajustement dans le viseur des purificateurs d’atmosphère et à nouveau, il nous est demandé de nous soumettre à la mesure totalement arbitraire de la circulation alternée. A défaut d’alternative écologique, les Pouvoirs publics imposent l’alternative minéralogique : pair tu roules, impair tu prends le métro ou ton vélo, c’est selon le numéro.
« Faut bien prendre des mesures » pour les 40 000 victimes potentielles de ce massacre aux particules, nous dit-on… Des mesures ? Oui, à la FFMC, nous sommes pour la mise en place du ferroutage pour limiter le fret routier, contre la casse du service public des transports ferroviaires remplacés par des lignes d’autocar low-cost, contre la fermeture des services publics de proximité qui impose un rallongement des déplacements… et en attendant, à la FFMC, nous sommes pour le développement des deux-roues motorisés, véritable alternative à l’automobile en ville, solution idéale pour débouchonner les cités embouteillées, ce que reconnaît l’Union européenne.
Rappelons qu’un 2RM en déplacement peri-urbain, c’est 50% de taux d’occupation du véhicule avec une seule personne à bord (contre 1/5 pour une voiture), des trajets qui prennent 2 à 4 fois moins de temps qu’en voiture ou en transports collectifs, 4 fois moins de place en encombrement de la voirie qu’une voiture, un poids moyen 5 à 6 fois moins élevé qu’une automobile moyenne et qu’un motard en circulation, c’est toujours un automobiliste en moins dans le trafic ou une place de plus dans les transports en commun… et surtout, les 2RM ne roulent pas au diesel et ils n’émettent quasiment pas de ces particules fines qui justifient, pour les pouvoirs publics, ces mesures de coercition véhiculaire.

Restrictions de circulation : la FFMC maintient la pression

CP FFMC « contre la circulation alternée »

Lien Permanent pour cet article : http://www.ffmc91.fr/2016/12/07/durant-les-pics-de-pollution-la-moto-est-une-solution/

Articles plus anciens «

« Articles plus récents