Archives de l’auteur : FFMC 91

L’avenir et la FFMC

Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire. Citation d’Albert Einstein,

Non, le deux-temps n’a pas disparu, la FFMC en est la preuve. Le premier temps, c’est le présent, avec l’anniversaire de la mise en place de la limitation à 80 km/h sur une bonne partie de notre réseau secondaire à laquelle la FFMC est toujours opposée et pour laquelle les antennes continuent leurs actions. C’est aussi une grosse étape des ZFE (ex-ZAPA, ex-ZCR) avec l’interdiction permanente des véhicules estampillés Crit’Air 4. Deux mesures qui vont contribuer, avec les difficultés croissantes de stationnement imposées aux deux-roues motorisés (2RM), à augmenter encore les écarts entre les plus défavorisés et les nantis : les premiers qui peinent à joindre les deux bouts ne peuvent pas changer de véhicule « en claquant des doigts », et en l’absence d’alternatives efficaces côté transports en commun, beaucoup ont besoin de rejoindre les centres-villes avec leur véhicule individuel devenu indésirable ! Et là, non seulement ils risquent la verbalisation parce que leur véhicule est trop vieux, mais ils ne peuvent même pas stationner faute d’aménagements autres que ceux des parkings payants, alors même que ceux-ci sont en quantité insuffisante !

Le deuxième temps, c’est l’avenir que nous envisageons tant pour le 2RM que pour le Mouvement motard FFMC. Une quête qui nous oblige à regarder ce qui est proposé comme évolution de nos moteurs thermiques, à commencer par ce que nos gouvernants semblent envisager comme unique solution, la motorisation électrique. Car ne nous y trompons pas, nous parlons des 2RM électriques parce que c’est la seule alternative proposée aujourd’hui aux moteurs thermiques ! La transition énergétique semble inéluctable à moyen terme, il est indispensable de déterminer comment nous y inscrire, avec nos propositions et nos alternatives, comme nous l’avons fait il y a bientôt 40 ans en matière d’assurance, de permis, de péages autoroutiers. Envisager l’avenir, à la façon de ce qui a fondé la FFMC, ce n’est pas tout refuser en bloc. C’est surtout être force de proposition, pour que les alternatives et l’avenir soient nôtres !

Alors, deux-temps ? Oui. Il faut bien entendu continuer à véhiculer nos positions et propositions d’aujourd’hui, et aussi envisager les propositions de demain. Ensemble.

Le Bureau national

Commission Vol : appel à volontaires !

La Commission Vol poursuit ses travaux, en pleine collaboration entre les trois structures qui la composent : l’AMDM, la FFMC et les Éditions de la FFMC

Côté FFMC, nous avons besoin de volontaires pour devenir les correspondants de la Commission Vol de leur antenne : merci de nous contacter sur contact@ffmc91.fr
La mission de ces correspondants sera principalement de faire le lien avec les autorités locales afin de mettre en place ou améliorer la lutte contre le vol, entre autres par des dispositifs d’accroche des antivols, et faire les remontées d’informations du terrain concernant les modes opératoires de vol, problématiques locales, connaissance d’un système de protection innovant.

L’objectif final est de mieux protéger les motards du vol via des conseils tant de comportement que d’équipements : c’est une mission hautement stratégique pour le Mouvement motard FFMC !

La FFMC91, est parti en balade !

La FFMC91, est parti en balade le 29 juin, nous sommes partis d’Etréchy (parking du Lidl), pour rejoindre Sully sur Loire, par les petites routes très ombragées ou il faisait bon rouler, nous avons fait une première halte à Buthier (auberge du canard) ou nous sommes rafraichis un peu, ensuite nous avons rejoins Nesploy, pour la pause déjeuner et petite sieste salvatrice. Nous sommes partis sous les coup de 15h pour rejoindre Sully sur Loire (où là nous sommes rentrés dans un four thermostat 42°) petite halte dans un café de Sully pour désaltérer les montures et nous mêmes et reprendre un peu nos esprits, nous avons repris la route en direction de la Sologne ou même si on a roulés dans la forêt, le thermomètre oscillait entre 40° et 38°, nous avons quelques haltes quand même pour reposer et rafraichir les corps. Nous sommes ensuite remonter gentiment sur notre département pour arriver aux environs de 20h au restaurant d’Etréchy, ou nous avons passé une agréable soirée, ensuite chacun est rentrés dans ses pénates pour prendre une bonne douche bien méritée, avant cela nous, nous sommes dit à la prochaine fois pour une autre balade, car tous le monde était enchanté d’avoir participé, malgré les dures conditions climatiques. Merci encore à vous.  

Le bureau de la FFMC91

Le nouveau MotoMagazine de juin, en Kiosque !


Clic sur l’image pour accéder au numéro du mois

Ce mois ci, dans le numéro de juin, casque d’âne pour une commune de l’Essonne

Balades en groupe : faut-il les déclarer ?

https://ffmc.asso.fr/balades-en-groupe-faut-il-les

La Transition énergétique du 2&3 Roues Motorisés

http://www.ffmc.asso.fr/transition-energetique

Etat des lieux et propositions

Assemblée Générale de la FFMC91


ASSEMBLÉE GÉNÉRALE 2019 Antenne FFMC 91
Eh voilà ! L’AG de l’antenne FFMC91 ESSONNE est terminée. Le bureau cette année est renouvelé à la majorité ainsi que le bilan financier et moral. Nous remercions toutes les personnes qui nous ont fait l’honneur d’avoir été présentes. Cette AG , s’est terminée avec un repas commun bien mérité et mijoté par notre trésorière.


2-roues en ville : chronique d’une mort annoncée ?

Dans un courrier en date du 28 novembre, un chef de cabinet de la ministre des Transports confirme la « disparition des 2 et 3-roues motorisés et quadricycles polluants urbains ». Cette note d’Aymeric Lang fait suite à une rencontre à Chartres avec la FFMC Eure-et-Loir venue exposer les atouts du 2-roues en matière de décongestion et de dépollution des centres urbains. Manifestement les autorités ne sont pas convaincues.

Lire la suite… https://www.motomag.com/2-roues-en-ville-chronique-d-une-mort-annoncee.html#.XCZxCPZFxN0

1er juillet 2019 : 317 000 véhicules exclus du Grand Paris !

Le 12 novembre 2018, la Métropole du Grand Paris présidée par Patrick Ollier (maire de Rueil-Malmaison) a adopté par 138 voix pour, 20 contre et 12 abstentions le principe de mise en place d’une Zone à Faibles Émissions (ZFE) sur les 79 communes situées à l’intérieur de l’A86.

Cette ZFE, sur le même principe que la « ZCR » actuelle dans la ville de Paris, s’appliquera tous les jours ouvrés de 8 heures du matin jusqu’à 20 heures aux véhicules circulant ou stationnant sur le territoire des 79 communes intra-A86.


Cette mesure concernera à partir du 1er juillet 2019 :

tous les véhicules (y compris 2-3 roues motorisés) disposant d’une vignette « Crit’Air » n° 5,
et tous les véhicules qui ne sont pas éligibles à la vignette Crit’air.


Ainsi, ce seront 118.000 véhicules du Grand Paris qui seront immédiatement impactés par cette mesure dès le 1er juillet prochain. L’estimation passe à 317.627 véhicules impactés (!) si l’on comptabilise également ceux de grande couronne qui sont amenés à se rendre dans le Grand Paris.



Et tout ceci n’est qu’un début, puisque le calendrier des interdictions suivantes dans la Métropole est déjà annoncé :

  • chaque année, interdiction d’une nouvelle catégorie de vignettes Crit’air,
  • en 2024, fin du diesel sur les routes de la métropole (seules les Crit’Air n°1 seront autorisées à rouler),
  • en 2030, fin des véhicules thermiques (interdiction de la Crit’airn°1).

Sans surprise, ce sont les populations les plus défavorisées qui seront triplement pénalisées par ces mesures : à la fois celles qui n’ont pas les moyens d’abandonner un véhicule encore en état de circuler, encore moins d’acheter un véhicule neuf (notamment s’il est électrique) ; d’autant plus lorsque les territoires concernés sont mal desservis par les transports en commun. https://www.motomag.com/Les-interdictions-de-circuler-s-etendent-en-region-parisienne-a-partir-du-1er-juillet-2019.html#.XBY6ifZFxN0

La hausse des carburants ! Oui mais… L’interdiction des voitures et motos « Crit’ Air 5 »

A partir de juillet 2019, les voitures arborant une vignette noire ne pourront plus circuler dans les communes du Grand Paris entourées par l’A86. Sauf que les données que nous nous sommes procurées montrent que ces « Crit’Air 5 » se trouvent principalement… dans les communes les moins riches !
Lire la suite… 2018-11-17_Marianne_interdiction-polluants_touche-plus pauvres

AMDM_4463_1472821724941_INFOGRAPHIE-ZCR-v3