Petit rappel, c’est quoi une ZFE ?

Au tout début Zone d’Actions Prioritaires pour l’Air (ZAPA), puis Zone à Basses Emissions (ZBE), ensuite Zone à Circulation Restreinte (ZCR), et aujourd’hui Zone à Faible Emission (ZFE), ces acronymes désignent des dispositifs législatifs identiques mis en place dans un même but, celui de théoriquement diminuer les impacts du trafic routier sur la qualité de l’air…

Ces ZFE, soutenues par la politique gouvernementale, sont adoptées par arrêté municipal qui après étude et consultation en fixe :

  • le périmètre: sur tout ou partie du territoire ;
  • la durée: la loi ne fixe pas de durée minimale ou maximale ;
  • les périodes de restriction de circulation : (ex : jours, heures, etc.) ;
  • les éventuelles dérogations individuelles ;
  • le calendrier de mise en œuvre: la mise en œuvre des restrictions peut se faire de façon progressive ;
  • les catégories de véhicules visés par les restrictions

Le constat de la mise en place et de l’extension de ces dispositifs sur tout le territoire, s’inscrit dans la continuité des alertes exprimées par la FFMC depuis 2011.

Cela concerne 55 communautés d’agglo pour un tiers de la population française. 

Et ces zones de restrictions de circulation s’étendent toujours plus!

Depuis juillet 2019, la ZFE de Paris s’étend à toute la petite couronne parisienne (périmètre intérieur de l’A86), dans la métropole du Grand Paris (MGP) qui compte 130 communes, soit plus de sept millions d’habitants.

Ce dispositif est également appliqué dans d’autres grandes métropoles. (Lille, Nantes, Strasbourg, Lyon, Marseille, Bordeaux…) 

Cela concerne donc tous les motards de France, même au-delà, tous les Français! Actuellement, ces ZFE visent les motos d’avant 2000 et cela va se durcir année après année car ce dispositif est évolutif… (motos avant 2006 en 2022…)

Le Principe : limiter la circulation des véhicules considérés comme « les plus polluants » (du fait de leur ancienneté) dans un périmètre défini, par décision du ou des maires concernés.

Pour circuler, une vignette Crit’Air doit être apposée au pare-brise ou sur le garde-boue. Elle permet ainsi de distinguer les véhicules autorisés à circuler, en fonction de leur niveau supposé d’émissions de polluants atmosphériques.

Les plus anciens ou décrétés comme « trop polluant » ainsi que les « non classés » (n’entrant pas dans la classification Crit’Air) ne pourront pas (sauf dérogations) rouler dans la ZFE sur certaines plages horaires.

Attention, Il ne faut pas confondre la ZFE avec la zone à circulation différenciée d’IDF.

Contrairement à la ZFE qui est un dispositif pérenne décidé par la municipalité, la zone à circulation différenciée est un dispositif pouvant être mis en œuvre temporairement sur décision du Préfet de police en cas de pic important de pollution atmosphérique. Elle couvre également toute la zone à l’intérieur de l’A86.

Notre avis : Si le principe écologique de la mesure est louable, mais dont l’efficacité reste encore à prouver, ce que nous dénonçons ici c’est ce principe de discrimination.

Tout d’abord sociale du fait de la mise au ban de la population la moins aisée qui ne peut se permettre de changer un véhicule ancien par un récent.

Mais également la mise en place d’une obsolescence programmée pour des voitures ou motos en parfait état de fonctionnement, bêtement interdits de circulation du seul fait de leur âge.

Cela conduisant à un gaspillage totalement aberrant et entraînant une pollution supplémentaire complètement inutile !

D’ailleurs, cette mesure ne serait-elle pas finalement un parfait non-sens écologique… ?

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.